55 millions de dollars levés pour le projet aurifère guinéen de Bankan

55 millions de dollars levés pour le projet aurifère guinéen de Bankan

Après la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, la société d’exploration australienne Predictive Discovery met un pied en Guinée. Les ressources en or de la mine de Bankan sont estimées à 3,65 millions d’onces.

La société d’exploration australienne Predictive Discovery a réussi à lever quelque 55 millions de dollars auprès d’investisseurs institutionnels pour développer son projet de mines d’or de Bankan en Guinée, a-t-elle déclaré le 30 mai 2022. L’opération sera concrétisée par le biais d’un placement d’actions.

La junior minière utilisera les fonds pour achever les études environnementales de base et poursuivre le forage en vue d’augmenter les ressources présumées de Bankan, soit 3,65 millions d’onces d’or (environ 114 tonnes).

Le projet Bankan se situe dans la zone tampon extérieure du parc national du Haut-Niger. Des discussions sont actuellement en cours avec les autorités guinéennes quant aux possibilités d’extraction. L’entreprise australienne prévoit également de financer des activités de conservation dans le parc national.

Retrait de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso

Andrew Pardey a assuré que la collecte de fonds – la plus importante de l’année pour une société d’exploration aurifère axée sur l’Afrique – a été « fortement » sursouscrite. Les actions seront émises à 0,18 dollar australien (0,12 euro), soit une décote de 10 % par rapport au dernier cours négocié. La première tranche du placement devrait se terminer le 6 juin 2022, tandis que la seconde sera émise sous réserve de l’approbation des actionnaires lors d’une réunion prévue début juillet 2022. Predictive Discovery vise également à lever 5 millions de dollars supplémentaires auprès d’investisseurs individuels par le biais d’un plan d’achat d’actions.

Bankan doit être mis en production en 2025 et Predictive prévoit de se concentrer sur la Guinée, après avoir exploré les sols en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. La société prévoit de vendre ses permis d’exploration au Burkina Faso ou de les laisser arriver à expiration. Ces permis se trouvent dans le nord du pays, une région à haut risque, où les groupes jihadistes liés à Al-Qaïda et à l’État islamique ont gagné du terrain.

 « Je ne suis pas prêt à y aller et je ne suis pas prêt à y envoyer quelqu’un d’autre », a déclaré Andrew Pardey. Predictive est également en train de se retirer de ses joint-venture en Côte d’Ivoire, a-t-il ajouté.

La Rédaction (avec HS et CA)